Newsletter
numéro 10 - octobre 2018
baromètre EPICEUM
17 octobre

Les résultats du baromètre EPICEUM en 8 points clés

+ -
Intérêt croissant pour les services publics, résistance du magazine, faible mémorisation des nouvelles régions… Voici les 8 enseignements à retenir de l’édition 2018 du baromètre Epiceum-Harris Interactive de la communication locale, en partenariat avec La Poste Solutions Business et le réseau Cap’Com.

1. LA COMMUNICATION LOCALE JOUE UN RÔLE IMPORTANT ET EST SOUTENUE PAR UNE MAJORITÉ DE FRANÇAIS

Les Français saluent l’information qui leur est adressée. Sur 16 sujets testés dans le baromètre, 14 ont obtenu des scores de satisfaction supérieurs à 50 %. En ce qui concerne la vie politique locale et les actions des élus, les Fran­çais sont désormais 60 % à estimer recevoir une information suffisante, soit 9 points de plus qu’en 2013.

2. LA COMMUNICATION LOCALE OFFRE UN PARCOURS CITOYEN MULTICANAL

En moyenne les Français utilisent 8 supports pour s’informer sur la vie locale (sur 17 testés). L’étude révèle une diversité et une complémentarité des supports et des canaux de communication. Les nouveaux leviers tel que le numérique continuent d’augmenter et ne cannibalisent pas les médias traditionnels.

3. LA RÉCEPTION ET LA LECTURE DU MAGAZINE INSTITUTIONNEL PAPIER RESTENT TOUJOURS PRÉDOMINANTES POUR L’INFORMATION LOCALE DES FRANÇAIS

Le magazine des collectivités reste le premier support consulté par les Français. Un résultat qui se confirme chaque année depuis la création de ce baromètre en 2009. 78 % des personnes interrogées cette année déclarent le lire et préfèrent majoritairement le recevoir en boîte aux lettres. À noter que le journal des collectivités est le seul média qui figure dans le top 3 des canaux les plus utilisés quelle que soit la tranche d’âge.

4. À CHAQUE GÉNÉRATION SES SUPPORTS D’INFORMATION PRIVILÉGIÉS

Hormis le magazine, la communication est une affaire de ciblage et de segmentation. Et les choix varient selon l’âge. Dans ce classement, l’affichage, par exemple, montre de grandes disparités selon les classes d’âge : c’est notamment le média préféré des jeunes tandis qu‘il n’arrive qu’au 5e rang dans le choix des répondants de plus de 65 ans.

5. PROGRESSION DES SUPPORTS NUMÉRIQUES : LE SITE INTERNET PLAFONNE ET LES RÉSEAUX SOCIAUX CARTONNENT

Si l’usage des réseaux sociaux explose (42 % soit + 17 points en 5 ans), le recours au site internet, quant à lui, se maintient à un haut niveau. Après une très forte progression entre 2009 et 2013 (passage de 37 % à 62 % d’utilisateurs déclarés), l’audience de ce support se stabilise. En parallèle, c’est Facebook qui obtient la faveur du grand public avec 29 % d’utilisateurs déclarés, soit 10 points de plus ces trois dernières années. Les comptes Twitter et Instagram des collectivités locales ne rassemblent pour leur part que 10 % et 9 % d’utilisateurs.

6. DEMANDE ACCRUE DE SERVICES ET DE DÉMARCHES EN LIGNE

Sur les sites internet, la possibilité d’effectuer directement des démarches administratives en ligne arrive en tête des préoccupations. « Très important » pour 41 % des répondants et pour 50 % des cadres.

7. CONFIRMATION DE L’ÉMERGENCE ET DU POIDS GRANDISSANT DE L’INTERCOMMUNALITÉ

L’intercommunalité s’est profondément réformée ces dernières années et est de plus en plus appréciée par les Français. La proportion de Français estimant qu’elle leur donne « une information utile » est passée de 39 % en 2013 à 48 % en 2018. Côté supports, le journal de l’intercommunalité est le seul à gagner un point d’audience (60 % de lecteurs déclarés) par rapport à ceux d’autres collectivités. De la même manière, le site de l’intercommunalité est le seul à gagner des points d’audience (+2 par rapport à 2015).

8. DES OUTILS QUI CONTRIBUENT À AMÉLIORER L’IMAGE DES TERRITOIRES

Pour 64 % des interrogés, l’information locale leur donne « une image positive » de leur territoire, plaçant ce constat au premier rang des impacts perçus. Et les deux facteurs qui contribuent le plus à améliorer l’image des territoires sont la qualité de vie et de l’environnement (pour 43 % des répondants) et la qualité des services et des équipements publics (pour 33 % des répondants).


POUR EN SAVOIR PLUS :
barometrecomlocale.fr
Twitter : @bcomlocale


 

#Communication locale #Digitalisation #EPICEUM

Nos lecteurs ont aussi aimé

Résultats de l'étude BALmétrie 2018

Le chatbot tarifaire de La Poste ravit ses premiers utilisateurs

Développé en collaboration avec la start-up Botfuel, le chatbot tarifaire de La Poste jouit déjà d’un

Dreux redynamise son commerce de proximité

Pour redynamiser son bassin de vie et son commerce de centre-ville, la ville de Dreux va expérimenter une plateforme omnicanal de services aux

Découvrez La Poste Solutions Business, la marque de La Poste au service de votre business !