BDD
19 novembre

Comment bien choisir sa base de données BtoC ?

+ -
Pas de campagne réussie sans BDD bien choisie ! Pourtant, trouver la base adresse adéquate peut s’avérer un casse-tête. Entre mégabases et microfichiers affinitaires, entre déclaratif et transactionnel, entre postal et e-mail, il y en a pour tous les prix et pour toutes les stratégies marketing. Voici quelques pistes pour bien choisir.

Quelques définitions pour commencer

  • Qu’est-ce qu’un plan média fichier ciblé ? C’est une somme de petits fichiers (entre 5 000 et 150 000 contacts dont l’atout est d’être ultra-affinitaires. L’ensemble des fichiers permet d’effectuer la campagne.
  • Qu’est-ce qu’une mégabase ? Une mégabase comporte plusieurs millions de contacts (contacts qui peuvent être postaux, e-mails, SMS). Le plus souvent, elle comporte des critères (déclaratifs ou transactionnels) qui permettent d’affiner le ciblage marketing.
  • Quelle est la différence entre un critère déclaratif et un critère transactionnel ? Un critère transactionnel correspond à un acte effectué par un prospect ou client. Par exemple : achat d’un produit, déménagement suite à un changement d’adresse. Un critère déclaratif correspond à une information transmise par le prospect et pas toujours vérifiable. Par exemple une information communiquée dans le cadre d’un programme fidélité.

Choisir en fonction de son objectif

À chaque objectif marketing sa base de données datas. Ce tableau propose d’identifier les BDD les mieux adaptées pour quatre objectifs marketing courants. Ces informations sont bien sûr indicatives. Chaque campagne a en effet ses particularités, susceptibles d’avoir une incidence sur le choix de la base de données.

base de données btoc

Veiller à la qualité et à la conformité

Envoyer une campagne courrier pour recruter ou fidéliser des clients à fort potentiel, c’est bien. Le faire en réduisant au maximum le nombre de PND (plis non distribués), c’est mieux. Avant de choisir un fichier, il est indispensable de s’assurer que les adresses et datas sont à jour et normalisées. C’est la condition pour éviter une perte de rentabilité !

Par ailleurs, en cas de location d’une BDD e-mail ou SMS, il est bien entendu essentiel de savoir si cette dernière est RGPD compatible. En cas contraire, la sanction peut être sévère.

Payer le juste prix

En matière de campagne, juste prix rime avec ROI. Le prix d’une adresse en tant que tel ne signifie pas grand-chose. En effet, s’il faut payer plus cher pour multiplier le taux de transformation, alors il serait contre-performant de choisir le moins offrant. Sur certaines bases print ultra-affinitaires, les taux de retour sont deux à trois fois plus importants que sur un fichier avec le simple critère CSP. Quant aux taux de clics des e-mails, ils peuvent varier du simple au triple en fonction du type de bases (les bases transactionnelles sont trois fois plus efficaces que les bases déclaratives)1. Payer 50 % plus cher son adresse peut donc être une opération plus que rentable !

Cet article a été réalisé avec l’aide de Fabrice Lagravière,
directeur conseil chez Isoskèle (Groupe La Poste)

 

Source : Sendinblue Blog

 

#Base de données #BtoC

découvrez
le dernier numéro du magazine

La Poste Solutions Business

visualiser en ligne télécharger le pdf

Nos lecteurs ont aussi aimé

La Poste s'engage pour la neutralité carbone

UN STICKER POUR SUIVRE TOUS VOS ENVOIS

Transformer un courrier ordinaire en courrier suivi, c’est désormais possible grâce au Sticker suivi. À

LAISSEZ-VOUS TENTER PAR LE VÉLO À ASSISTANCE ÉLECTRIQUE

Bemobi, la gamme de solutions en écomobilité du Groupe La Poste, s’enrichit avec l’offre Flotte VAE *. Un service qui répond à la demande

Découvrez La Poste Solutions Business, la marque de La Poste au service de votre business !